Risze: “Nous avons tous les mêmes chances de gagner”

Go back to News

Pour ce troisième de six chapitres de notre série “Destination Tokoname”, nous avons discuté avec le capitaine de Giants Gaming, Risze, à propos de son équipe et leur approche de ce tournoi.

This article is translated. You can find the original here: Risze: “We all have equal chances to bring it home”

Des hauts et des bas : c’est probablement la meilleure façon de décrire cette année pour Giants Gaming dans Rainbow Six, l’organisation espagnole ayant rejoint la scène internationale juste avant le Six Major Raleigh. Depuis, l’équipe a éliminé Ninjas in Pyjamas, s’est vengée face à Evil Geniuses après avoir perdu contre eux au Six Invitational 2019, et a été la première équipe de Pro League en Europe à se qualifier pour les finales à Tokoname.

Mais cette équipe a vu des bas avant d’atteindre ces sommets. Alors représentant LeStream Esport, elle a démarré l’année au Six Invitational puis en perdant dès la première manche aux Finales de Milan. Bien que l’équipe ait amélioré ses performances en LAN après cette épouvantable résultat, elle a du faire face à la perte d’UUNO, qui a rejoint G2 Esports. Korey, un ex-membre de Natus Vincere (maintenant OrgLess), a été choisi pour le remplacer, et leur a apporté la poussée nécessaire pour passer à la vitesse supérieure.

Korey au Six Invitational 2019 (via Peter Chau)

Avec seulement une semaine pour s’entrainer avec Korey, l’équipe a dû s’adapter rapidement à un nouveau style de jeu juste avant d’aller à Las Vegas, où ils ont terminé 2èmes en perdant face à Team Secret en finale. Même si l’équipe est repartie de Vegas sans trophée, elle avait montré qu’elle pouvait aussi avoir de bons résultats en LAN.

Cependant, à la fin du mois de juin, LeStream Esport a décidé de libérer leur lineup Rainbow Six: Siege même si celui-ci était en tête de la Saison 10 de Pro League en Europe. L’équipe menée par Valentin “Risze” Liradelfo s’est retrouvée seule à un moment crucial de la saison, surtout avec la DreamHack Valencia approchant vite. La raison était simple : LeStream Esport n’avait pas réussi à rejoindre le Pilot Program, donc l’org française a simplement décidé de ne plus s’investir dans la scène.

Le lineup de Risze a donc joué sous le nom de Looking For Org (LFO) for trois matches de Pro League, mais sa meilleure performance en tant que LFO était certainement Valencia. Sans organisation, l’équipe savait que la meilleure façon d’en attirer une était de bons résultats en LAN, et a tenu sa promesse en arrivant de nouveau en finale, bien que n’arrivant tout juste pas au trophée.

L’équipe est rentrée à la maison déçue mais ayant tout de même atteint son objectif secondaire. Giants Gaming acquit le lineup quelques semaines avant le Six Major Raleigh. Ce roster européen, à ne pas confondre avec le maintenant-dissous lineup espagnol, a fini Top 8 à Raleigh avec un résultat mitigé : bien qu’ils aient eu un bon résultat à un Major et aient pu prendre leur revanche face à Evil Geniuses, ils furent éliminés par ForZe, une équipe de Challenger League, alors qu’eux-mêmes menaient la Pro League.

Néanmoins, sa domination de la Pro League a continué, et bien qu’elle ait été devancée de justesse pour la première place par Na’Vi, l’équipe est toujours un adversaire redoutable et leur adversaires fraichement sacrés champions d’APAC, Aerowolf, ont une lourde tâche à accomplir.

Giants Gaming au Six Major Raleigh

SiegeGG a discuté avec le capitaine, Risze, pour en savoir plus sur leur approche de cette finale de la Saison 10 et leurs attentes :

Commençons par parler de toi. Cela fait maintenant deux ans et demi que tu fais partie de l’équipe et tu as pu jouer à 5 Finales de Pro League (le Japon sera la 6ème) et au Six Invitational. Comment penses-tu que ces expériences t’ont changé ?

En plus de l’expérience de LAN et tout ce qui vient avec, chaque résultat m’a affecté personnellement. Ont a eut des résultats décents et des résultats décevants. Chaque fois qu’on se fait éliminer d’un tournoi ça apporte beaucoup de questionnements sur moi-même, sur l’équipe, comme je/on fait les choses et si je ou on aurait pu faire mieux. Je ne m’habituerai jamais à la frustration de perdre, mais à chaque fois que je vois quelqu’un d’autre soulever un trophée je suis encore plus motivé à travailler pour surpasser tout le monde et être moi et mes coéquipiers à cette place.

Parlons maintenant de Giants Gaming. Comment l’org espagnole vous a-t-elle aidés à atteindre vos résultats récents ?

Ils nous ont aidés de beaucoup de façons, financièrement mais aussi simplement en s’intéressant à chacun d’entre nous. On a aussi pu utiliser leurs locaux à Malaga pour préparer la deuxième moitié de la saison. Mais je dirais que surtout ils n’ont pas hésité à prendre un groupe de 7 personnes et à nous laisser faire de notre façon. La plupart des orgs ont déjà un manager, des fois un coach aussi et ne te laissent pas ramener plus de 5 joueurs. Honnêtement je ne sais pas ce qu’on aurait fait sans Robz et Crapelle, ils nous ont tous les deux aidés beaucoup sur l’aspect stratégique et les relation humaines entre les joueurs. On a montré à Giants que ça marche et on les remercie pour leur confiance.

Ce sera la deuxièmes fois de suite que G2 Esports ne seront pas aux finales, et Team Empire n’y sera pas non plus. Vu que ton équipe n’a pas toujours eu les meilleurs résultats en LAN, et que c’est le premier tournoi international pour Natus Vincere, penses-tu quand même qu’EU est la région favorite ?

Vu qu’on a joué dans 2 finales des Minors et un Top 8 au Major je ne dirait pas que notre performance en LAN est si mauvaise, pas encore assez bonne, certainement, mais on s’améliore surtout si on considère quelles équipes on a battue pour ces résultats.

Mais je ne nous considère quand même pas favoris, et comme tu l’as dit Na’Vi s’apprête à participer à ses premières finales de Pro League. EU est toujours à mes yeux la région la plus compétitive, mais le niveau de chaque région s’est amélioré récemment et tout peut arriveer dans un Bo3. Les niveaux sont très proches, ces finales vous être très intéressantes.

On va sacrer un nouveau champion de Pro League cette saison. Quelle sont les chances de ton équipe de tout remporter, dirais-tu ?

Organisation des Finales de la Saison 10

Comme j’ai dit, c’est du Bo3, nous avons tous les mêmes chances de gagner, surtout avec le peu de différences de niveaux.

Votre équipe a historiquement eu du mal en LAN. Penses-tu que vous n’avez pas encore pu montrer votre vrai niveau à ce genre de tournoi ?

Soyons clairs: on est loin d’avoir été comme Gifu Y1/Y2. Mais voilà : le format en ligne récompense énormément les équipes qui préparent leur Bo1 pour surpendre leur adversaire qui en sait autant sur vous que vous n’en savez sur eux puisque vous jouez dans la même région. Les Bo3 en LAN c’est plutôt une question de jouer son propre jeu. Pour ces Finales, on a décidé de nous concentrer sur notre propre jeu et nos strats que de préparer des parades à nos adversaires.

Ce sera le premier tournoi international en APAC. La région s’est clairement améliorée ces dernières années, avec des équipes comme NORA-Rengo et Fnatic arrivant en demi-finales dans des tournois majeurs, mais décevant à Raleigh. Est-ce qu’APAC plafonne ?

Je ne pense pas. Je pense que Fnatic a du mal à trouver des solutions à ses problèmes, tandis que Nora manque de puissance de feu depuis le départ de Wokka. Il apportait probablement beaucoup de hype pendant les matches aussi. D’autre part, Aerowolf est devenu très fort et a battu les deux géants d’APAC ce qui n’est pas facile du tout. Je ne dirais pas qu’APAC plafonne mais plutôt que la région évolue.

En parlant d’APAC, Fnatic et NORA-Rengo ont été éliminés par Aerowolf que vous allez affronter. Il y aura aussi une autre équipe APAC qui fera ses débuts, Wildcard Gaming. Que penses-tu de ça, et comment penses-tu que l’absence de ces deux équipes affectera le tournoi ?

Je me souviens de mes première finales de Pro League à Atlantic City, on était tellement excités que rien d’autre n’avait d’importance à nos yeux on s’est donnés à fond. Je pense qu’Aerowolf et Wildcard feront de même et on ne les sous-estimera pas.

L’absence de Fnatic et Nora apporte du sang neuf et ça va être différent sur plusieurs aspects. Par exemple, Fnatic avait une meta EU tandis que celle d’Aerowolf est très propre à Apac. De plus, c’est navrant que la foule japonaise ne pourra pas encourager une équipe japonaise. Mais j’ai entendu dire que c’était un des meilleurs publics du monde so je m’attends à beaucoup de soutien pour les équipes asiatiques de leur part quand même !

Un petit mot pour vos fans ?

Votre soutien sans faille pendant ce fabuleux voyage est un cadeau qu’on n’oubliera jamais. Merci à tous de nous permettre de vivre ceci.

Retrouvez Giants Gaming en action ce weekend lors des Finales de la Saison 10, avec des matchs les 9 et 10 novembre à 10h JST (UTC+9). Giants affrontera d’abord Aerowolf, puis en cas de victoire soit FaZe Clan soit DarkZero Esports sur leur chemin vers la finale.