Skip navigation (Press enter)

Six Major Paris - La LAN la plus serrée ?

Le Major de Paris promet d'être un évènement palpitant de l'histoire de Siege, j'ai donc décidé de me poser et examiner ce qui pourrait être la LAN la plus serrée jusqu'ici.

This article is translated. Read the original: Six Major Paris -- The Closest LAN Yet

Le Six Major Paris n'étant plus qu'à quelques jours, les pronostics sur quelle équipe remportera le titre s'embrasent. Pour le troisième Major de l'histoire de Siege, chaque équipe donnera le maximum afin de devenir champions du monde.

Cependant l'époque où une équipe était clairement favorite est révolue. Les cinq dernières LANs internationales ont été remportées par cinq équipes différentes, montrant à quel point la scène compétitive s'est développée, chaque grande équipe ayant de bonnes chances de gagner.

Pour résumer, ENCE ont été sacrés champions Pro League Saison 6, puis PENTA Sports (maintenant G2 Esports) a remporté le Six Invitational 2018. Pour la Saison 7 de Pro League Team Liquid furent les suivants, puis lors des DreamHack Austin et Valencia, Millenium et Team Secret remportèrent respectivement le titre.

Shas, le coach de G2 Esports (alors PENTA Sports), soulevant le trophée du Six Invitational

G2 Esports exerçait autrefois une domination incontestée sur la scène compétitive et, bien que sa suprématie se soit dissipée, l'équipe reste une force majeure. Le trophée du Six Invitational 2018, la finale de la LAN de la Saison 7, une demi-finale à la DreamHack Valencia, et une première place confortable en Pro League européenne (EU), sont autant de résultats qui illustrent une équipe à la puissance titanesque.

Mais il y a une aura de vulnérabilité autour de l'équipe européenne, ce qui n'était pas le cas il y a un peu moins d'un an. Ce sentiment étrange est étayé par les statistiques. Lors de leur défaite face à Team Secret à la DreamHack Valencia 2018, Pengu était le seul joueur avec un ratio éliminations/morts supérieur à 1.00. Un peu avant ça, trois joueurs de G2 Esports sur cinq n'ont pas eu d'impact notable pour au moins 42% des manches de la grande finale de la Saison 7 contre Team Liquid.

Le reste de la région EU est aussi devenue plus forte, avec Team Secret talonnant G2, et les 4 équipes suivantes (Millenium, Orgless, Mock-it Esports et Team Vitality) à 3 points les unes des autres.

Canadian, le capitaine d'Evil Geniuses, chauffant la foule au Six Invitational 2018

Bien qu'aucune équipe européenne n'ait réussi à briser le monopole régional de G2 Esports, l'Amérique du Nord (NA) a réussi à stopper la domination d'Evil Geniuses et Rogue. À la moitié de la Saison 8, SK Gaming est en tête du classement, Rogue étant 2 points derrière, puis Spacestation Gaming à égalité avec Evil Geniuses 2 points plus loin. Récemment, Rogue a eu des performances plus uniformes qu'EG, même si ces derniers sont arrivés en grande finale du Six Invitational 2018.

Les équipes d'Asie-Pacifique (APAC) se sont aussi beaucoup améliorées récemment. Celles-ci étaient considérées lors de la Saison 6 comme des adversaires faciles, mais les exploits de eiNs et Mindfreak (maintenant Fnatic) lors de l'Invitational ont montré au reste du monde leur force. NORA-Rengo a aussi surpris en remportant une carte lors de leur match contre Rogue dans les finales de la Saison 7.

Les trois équipes d'APAC présentes au Major de Paris ont déjà l'expérience des LANs. La prémière LAN de NORA-Rengo était il y a peu aux finales de la Saison 7, et Fnatic étaient au Six Invitational 2018. Element Mystic, en revanche, fût l'une des deux premières équipes APAC à participer à des finales de Pro League, lors de la Saison 6. Toutes ces équipes se sont améliorées depuis, et vont compter sans doute sur ces expériences pour leurs matchs à venir.

Enfin, la région d'Amérique Latine (LATAM) a elle aussi evolué. Bien que le classement en Pro League de Ninjas in Pyjamas soit loin de leur résultat de finaliste en Saison 6, ils ont montré leur force habituelle dans les qualifications en ligne pour Paris. D'autre part, Immortals ont pris de la vitesse et se retrouvent ex-aequos avec Team Liquid en 1ère place. FaZe Clan ne son't qu'un point derrière, mais sont aussi à égalité avec Team oNe.

Team Liquid, champions de la Pro League Saison 7

De plus, trois des quatre équipes LATAM présentes au Major de Paris étaient au Six Invitational 2018, et Immortals (à l'époque BRK e-Sports) ont participé à plusieurs phases finales de Pro League. Ainsi, sous-estimer une de ces quatres équipes LATAM serait une dangereuse erreur.

Avec une telle évolution de la scène compétitive Siege, et autant de force dans chacune des quatre régions, ce Major pourrait très bien être la LAN la plus serrée jamais vue. Attendez-vous à des émotions lors des matchs que vous pourrez regarder sur les chaines Twitch et Youtube Rainbow6 and Rainbow6Bravo.