Skip navigation (Press enter)

Le Major de Paris - L'heure pour APAC de briller

TRIBUNE par TheRussianEwok - Bien qu'elle soit peu remarquée, la région Asie-Pacifique a connu une forte croissance ces derniers mois et est prête à créer la surprise lors du Major de Paris la semaine prochaine

Le Major de Paris - L'heure pour APAC de briller
This article is translated. Read the original: The Paris Major - APAC’s Time to Shine

Tous les pronostics et opinions exprimés dans cet article sont ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux du reste de l'équipe de SiegeGG.

La semaine prochaine, le Major de Paris, 3ème major de l'histoire de Siege et plus grand tournoi R6 ne se passant pas à Montréal, se déroulera avec à la clé un prizepool de $350k. Naturellement, les favoris pour ce tournoi sont PENTA Sports, champions du monde en titre, Team Liquid, champions de la dernière saison de Pro League, et Evil Geniuses, premiers à être champions du monde pendant la Year 1 ; très peu d'attention est accordée à la région la plus récente de la Pro League - APAC.

La région Asie-Pacifique a eu une histoire difficile depuis son arrivée en Pro League à la saison 6 avec seulement 3 victoires en 3 tournois internationaux. Cependant ces victoires, toutes pendant le Six Invitational 2018, ont marqué une rupture en montrant que la région peut en effet donner du fil à retordre aux plus grandes équipes. Ceci a été confirmé par la performance de Nora-Rengo à Atlantic City et une encore meilleure occasion de montrer leur progrès au monde se présente maintenant avec le Major de Paris, où 3 équipes APAC participeront..

La scène du Six Invitiational 2018 où toutes les victoires d'APAC ont eu lieu

Bien que moins connue que leurs concurrents, l'équipe japonaise Nora-Rengo représente probablement le plus grand espoir d'APAC :

Nora-Rengo

Composition : JJ, Wokka, Merieux, CrazyPapiyoN, ShiN, et kizoku (leur manager)

Cloud et CrazyPapiyoN jouant contre Rogue aux finales LAN de la Saison 7

Nora-Rengo, l'équipe #1 du Japon, sera présente au Six Major après sa qualification aux finales LAN de la Saison 7 à Atlantic City. Ils y ont affronté Rogue, seed #1 de l'Amérique du Nord, dans ce que beaucoup voyaient comme le match le plus facile du tournoi, puisque Nora-Rengo était, par opposition à Rogue, inconnue, inexpérimentée et n'avait pas fait ses preuves. Ce qui est arrivé en réalité, cependant, se profilait comme la plus grande surprise de l'année quand Nora-Rengo a battu Rogue 5-1 sur Coastline et les a poussés jusqu'au temps additionnel sur Consulate et Bank avant de perdre le match sur un score final de 2-1. Ceci n'a pas seulement prouvé leur capacité à tenir tête aux meilleures équipes du monde, mais a aussi montré au monde deux des meilleurs joueurs d'APAC - Wokka et Merieux.

Statistiques pour le quart de finale LAN de la Saison 6 à Atlantic City.

Ces deux joueurs n'ont pas seulement fraggé comme des dingues, mais l'ont fait tout le long du match, Wokka effectuant, dès la deuxième manche du match, un ace qui lui a apporté un Esport Award d'Action du Mois de juin 2018 et qui a été sélectionné en tant que deuxième meilleure action de la Saison 7 par SiegeGG.

C'était donc un bon premier tournoi international pour cette équipe Japonaise de laquelle personne ne s'attendait à grand-chose, mais pourquoi est-ce que je pense qu'ils feront encore mieux cette fois-ci ? C'est parce que cette fois, ils ont remplacé Cloud, le joueur avec la moins bonne note SiegeGG du match contre Rogue, pour un des meilleurs joueurs japonais, Shinji "ShiN" Funai.

ShiN était le capitaine de eiNs au Six Invitational 2018 au cours duquel son équipe a non seulement battu l'équipe américaine eRa Eternity (maintenant Obey Alliance), mais a aussi remporté une carte face aux champions saisonniers ENCE eSports avant de finalement s'incliner 2-1. ShiN fut acclamé pour ses actions lors de ces matchs en tant que joueur individuel, mais aussi en tant que chef d'équipe et IGL, et est vu comme un ajout majeur à la composition de Nora-Rengo.

Et maintenant qu'il a rejoint Nora-Rengo, il semble bien s'intègrer au style de jeu de ses coéquipiers, permettant à toute l'équipe d'avoir des statistiques impressionnantes :

Statistiques de Nora-Rengo pour la Saison 8 de Pro League via apoL0

Donc, jusqu'où peut raisonnablement aller Nora-Rengo ? Et bien, leur premier match sera contre Obey Alliance, actuellement bons derniers en Pro League NA, et dont l'unique victoire a été contre Noble esports qui essayait une nouvelle composition d'équipe. Obey a impressionné lors de leur série de 9 cartes remportées à la suite aux Qualifiers de Paris, mais vu le record d'il y a quelques mois de Nora-Rengo d'arriver à égalité en manches (13 chacun) contre l'équipe actuellement deuxième en Pro League NA, l'équipe APAC est la favorite pour ce match.

Après, ils joueront probablement le dernier match de la poule contre l'équipe à domicile Team Vitality, très populaire, mais en difficulté ces derniers temps. Vitality est actuellement 6ème en Pro League, à la limite de la relégation, tandis que leur stratégie de "réfléchir avant d’agir" ne semble pas fonctionner avec les dernières mises à jour du jeu ; le buff d'Echo et des barbelés, ainsi que l'arrivée de Maestro, nuisent tous à la façon de jouer de Vitality comme nous avons pu le constater récemment. En plus de la Pro League, Vitality a perdu contre Chaos le weekend dernier lors du Siege Summer Series, ce qui ne peut pas être interprété comme de bons préparatifs pour le Major, même en prenant en compte qu'ils ne voulaient probablement pas utiliser leurs strats avant Paris.

Le classement à la moitié de la Saison 8 de Pro League EU.

Donc, en partant du principe que Nora-Rengo réussisse comme attendu, l'équipe aura de bonnes chances de progresser au-delà de la phase de poules, ce qui serait déjà mieux que la performance japonaise au dernier Major. En tant que deuxièmes du groupe A, ils se retrouveraient alors contre le gagnant du groupe D : Rogue, Team Secret, FaZe Clan or Orgless ; et vu leur historique contre Rogue il est possible, bien qu'improbable, qu'ils aillent encore plus loin.

En définitive, Nora-Rengo sont des outsiders pour ce tournoi, puisqu'ils n'ont toujours pas gagné de match international, mais l'équipe a la capacité d'aller loin ; les changements de composition de l'équipe, qui était déjà prometteuse à la base, nous promet une bonne série de matchs dans le groupe A où la qualité des Japonais devrait surprendre et impressionner les spectateurs.

Fnatic

Composition : Acez, Magnet, Lusty, RizRaz, NeophyteR, et Dizzle (leur coach)

Fnatic avant les finales LAN de la Saison 7.

Fnatic est un nom qui parle davantage aux spectateurs R6, d'abord grâce à leur présence aux deux dernières LANs internationales à Montréal et Atlantic City, mais aussi par la taille de l'organisation qu'ils représentent. Cette équipe, anciennement Mindfreak, a vaincu au Six Invitational à la fois Room Factory, équipe majoritairement russe maintenant appelée Edenity, et Team Liquid, équipe qui a depuis battu PENTA Sports pour devenir champions saisonniers. C'était une remarquable réalisation pour l'époque et a marqué la véritable entrée de la région APAC sur la scène compétitive, en montrant clairement qu'il ne faut pas les sous-estimer - c'est une équipe sérieuse.

Les victoires de Mindfreak au Six Invitational 2018 via Liquipedia

Depuis, l'équipe a effectué quelques changements, Kngz, leur joueur le moins bien noté avec un ratio premier kill/première mort de chaque manche de 1/10 à l'Invitational, étant parti en faveur de Neophyter, un joueur qui a fait ses preuves en jouant Buck et Bandit avec une note moyenne de 1.2 à ce stade la saison de Pro League. Ce changement, intervenu au début de la Saison 7, marqua le début de 3 mois invaincus avant de finalement perdre contre Team Liquid en quart de finale de la Saison 7 à Atlantic City, résultat conforme aux attentes vu que Liquid a ensuite remporté le titre.

Donc la question est, ici encore, jusqu'où peuvent-ils aller ? Et bien, Fnatic se retrouve dans un groupe varié avec PENTA Sports, Mock-it Esports et Ninjas in Pyjamas, et bien que PENTA soient évidemment les favoris, la 2ème place est en jeu. Même si leur premier match, lundi, est contre NiP (à l'époque Black Dragons), l'équipe qui les avait éliminés du dernier Major, l'équipe LATAM n'a, ces derniers mois, pas semblé aussi forte qu'avant. Après avoir manqué de justesse la qualification aux finales LAN la saison dernière, NiP sont actuellement 7èmes en Pro League Saison 8, avec seulement une victoire. En pratique, leur seule bonne performance depuis la Saison 7 était lors de la DreamHack Valencia, avec une victoire contre Team Secret (alors i don't know) ; c'était cependant le premier match en LAN de cette équipe. NiP a également bien joué contre Mock-it Esports, les battant en 3 cartes, avant de s’incliner face à ENCE eSports.

Classement de la Saison 8 de Pro League LATAM après 7 journées.

À propos de Mock-it, eux aussi ont pour l'instant eu une saison "mitigée", commençant la saison en ajoutant Alive à la composition d'équipe, puis perdant 3 matchs de Pro League d'affilée avant de remonter la pente pour se retrouver 5èmes à la mi-saison. À part la Pro League, Mock-it ont été sacrés champions de France en remportant la Coupe de France, mais n'ont gagnés que trois matchs en tout lors des DreamHack Austin et Valencia, ce qui pourrait être en partie vu comme une dépendance aux frags d'Alive. Une observation assez systématique est que, lorsqu'Alive est un des deux joueurs les mieux notés de son équipe, Mock-it gagne, alors que quand il est derrière ses coéquipiers l'équipe perd - en bref, si Alive ne joue pas bien, ils perdent. Généralement, pour un joueur de Ash réputé tel qu'Alive, ça ne devrait poser aucun problème, mais avec un ratio éliminations/morts de 0.74 en Pro League, cela en devient un et explique l'inconsistence dans les résultats de Mock-it.

Statistiques en Pro League de Mock-it Esport après 7 journées.

Tout ça devrait permettre à Fnatic d'arriver en phase éliminatoire, où ils affronteraient malheureusement le gagnant du groupe C : soit Millenium, Evil Geniuses, Immortals, ou la dernière équipe APAC présente, Element Mystic. Les favoris pour ce groupe sont les géants nord-américains Evil Geniuses, ou bien les joueurs locaux de Millenium - dans tous les cas, ceux-ci pourraient sonner la fin de l'aventure des Australiens en quart de finale.

 

Element Mystic

Composition : OniChan, EnvyTaylor, Neilyo, Sweetblack, h3dy, et SummerRain (leur coach)

Element Mystic peu après leur victoire aux qualifications APAC pour le Six Major.

De loin l'équipe la moins connue des 16 présentes, l'équipe sud-coréenne Element Mystic participera au Major de Paris, mais ce n'est probablement pas la première fois que vous les avez vus : le coeur de l'équipe a joué en tant que "mantis FPS" aux finales LAN de la Saison 6 à São Paulo. Ils en ont été rapidement sortis par PENTA Sports 5-1, 5-1, comme attendu puisque c'était la première fois qu'une équipe d'APAC était présente à des finales LAN de Pro League, et ils se retrouvaient contre une équipe invaincue depuis 8 mois (série qui fut stoppée par Black Dragons le match suivant.

En fait, le succès d'Element Mystic est un phénomène récent, se qualifiant pour le Major de Paris suite à deux victoires-surprises contre les favoris Aerowolf, précédemment Tyde, Team Cryptik et Team Envy. Cette équipe indonésienne a été la première à représenter la région APAC sur la scène internationale au premier Six Invitational en perdant en 3 cartes face aux futurs co-champions eRa Eternity. Depuis, la région SEA (Asie du Sud-Est) n'a pas été présente à des finales LAN bien qu'Aerowolf ait systématiquement été une des meilleures équipes aux LANs APAC.

Lors de la Saison 6, Cryptik a perdu en 3 cartes très serrées (2 fois 6-5 !) contre les futurs champions APAC, eiNs ; et lors des LAN APAC pour le Six Invitational et la Saison 7 de Pro League, Cryptik a perdu 3 des matchs les plus haletants d'APAC contre Fnatic. Mais, quel est le rapport ? Et bien, à la LAN APAC la plus récente, Element Mystic a non seulement battu Aerowolf, mais a gagné en un record de 4-1 (sur 2 matchs), montrant qu'Element Mystic est peut-être un nouveau poids lourd de la scène APAC. 

Les statistiques des matchs Aerowolf vs Element Mystic à la LAN APAC de qualification pour Paris.

Cependant, malgré un futur prometteur pour Element Mystic, l'équipe aura certainement du mal à Paris, à cause de leur poule particulièrement difficile. EM est dans la poule C avec Evil Geniuses, Millenium et Immortals - trois favoris régionaux - contre lesquels les Coréens auront du mal à remporter même une seule carte malgré leur "roam game" impressionnant.

Néanmoins, les changements récents dans la composition de Millenium avec Joghurtzz remplacé par Falko, et une chute notable des performances en Pro League d'Evil Geniuses donneront l'espoir à EM d'au moins montrer que la région coréenne peut tenir tête aux grandes équipes de la scène Siege.

Il aura fallu 3 tentatives NA et 6 tentatives LATAM pour remporter leur premier titre, et ici au 5ème essai d'APAC, personne ne pense qu'ils remporteront le tournoi ; c'est une excellente occasion de prouver à tous à quel point la scène APAC est devenue forte, en, espérons-le, démolissant quelques équipes connues.

Le Major de Paris débutera lundi vers 10h CEST sur le stream Twitch traditionnel rainbow6 et le nouveau rainbow6bravo, et sa phase éliminatoire commencera vendredi.