Skip navigation (Press enter)

EU Jour 2 : PENTA montre des signes de faiblesse, IDK encore vainqueur

La “Super Week” Europe termine ce deuxième jour de Pro League Saison 8 par plusieurs matchs intenses

EU Jour 2 : PENTA montre des signes de faiblesse, IDK encore vainqueur
This article is translated. Read the original: EU Day 2: PENTA Shows Signs of Weakness, IDK Wins Again

Match 1 : i don't know 6 - 2 Mock-it Esports

Carte : Coastline

IDK : meepeY, Lacky, LeonGids, Elemzje, sTiZze

Mock-it : Alive, Panix, RevaN, ENEMY, Voy

Malgré leur victoire en Coupe de France le weekend dernier, Mock-it Esports doit maintenant remporter des matchs de Pro League, ceux-ci ayant perdu face à l'équipe majoritairement anglaise “i don’t know” (IDK). Plein de confiance avant le début du match, le capitaine Matthew “Meepey” Sharples affirme que IDK n'a jamais perdu la phase de ban de cartes - d'après le caster ESL Parker “Interrobang” Mackay.

Non seulement “i don’t know” semblait sortir avec l'avantage suite au choix de Coastline, ils choisirent de bannir Ash, le choix de "confort" du fragger Alive de Mock-it, ainsi que Jäger. Mock-it bannit de son côté Glaz et Mira. Démarrant en défense, IDK réussit à défendre les trois sites, utilisant des stratégies dynamiques, montrant une préparation adéquate de leur part, sur une carte pourtant populaire parmi les équipes françaises. Mock-it, d'autre part, essaya de ruser leurs adversaires en changeant pour ou vers Ying à presque chaque attaque.  

Dans les deux premiers rounds des sites Penthouse et Cuisine, Lacky réussit des doubles kills, amputant Mock-it d'utilitaires et de puissance de feu pour attaquer l'objectif. Suite à ces agressions d'IDK, Mock-it attaqua timidement le site Narguillé (Hookah). Cette attaque lente, plus leur impossibilité à remporter les échanges de tir résulta à une perte d'un troisième round d'affilée pour les Français. Semblant tirer des leçons de leurs erreurs, Mock-it gagna les deux rounds suivants, grâce à une meilleure exécution du combo Hibana et Ying sur Penthouse et un gros effort individuel de Panix, ce qui clôtura la première moitié du match 3-2 en faveur d'IDK.

Alors que les équipes changeaient de côté, il devint vite clair que le momentum de Mock-it n'allait pas persister en défense. Dans le round 6, “i don’t know” tenta de rusher le bar bleu (Blue Bar) afin de rapidement planter le defuser. Malgré un essai non transformé, une excellente utilisation du gadget EE-1D de Lion bloqua Voy et permit à Meepey de clôturer le round. IDK continua ses attaques précises sur les sites Penthouse et bar Sunrise avec succès, remportant le match 6-2. Bien que tôt dans la saison, cette victoire propulse “i don’t know”, une équipe sans organisation esports, sur le devant de la scène européenne.

 

Match 2 : Millenium 6 - 3 Supremacy

Carte : Coastline

Millenium : Joghurtzz, Renshiro, Liven, Hicks, risze

Supremacy : Alphama, Djuz, Krisko, Anthrax, Ksiix

 

Millenium et Supremacy se retrouvent après leur rencontre dans le bracket des perdants de la Coupe de France. Millenium, après une performance mitigée lors de la Coupe de France le weekend dernier et un match nul face à Orgless lors du premier match de la saison, doit prouver que leur bonne performance à Atlantic City et leur victoire à la Dreamhack Austin 2018 ne sont pas le fruit du hasard.

Jouant également sur Coastline, Supremacy démarra en attaque, les équipes bannissant Glaz, Mira, Blackbeard et Maestro. Alors qu'ils rushaient l'étage dans le premier round, Millenium élimina rapidement leurs principaux fraggers. Les kills s'échangèrent de chaque côté, jusqu'à ce que Risze élimine les deux ennemis restants, terminant le round avec quatre kills. Supremacy répondit et remporta le round suivant grâce à une bonne chasse des roamers par le côté Est de la carte puis planta le defuser avec un avantage de 4 joueurs à 1.

Les rounds suivants furent disputés entre les deux équipes, terminant la mi-temps à 3 - 2 en faveur de Millenium. Millenium sembla gagner des rounds grâce a une bonne utilisation des fusils à pompe, Hicks éliminant trois joueurs de Supremacy sur le site Sunrise dans le troisième round et Liven deux joueurs avant d'arrêter le defuser. De son côté, Supremacy réussit à profiter des erreurs de Millennium pour remporter difficilement deux rounds de plus, notamment avec des premiers kills sur Joghurtzz. Cependant, une fois que Millenium passa en attaque ils échappèrent un seul round avant de remporter le match 6-3.

Match 3 : Penta 6 - 4 OrgLess

Carte : Coastline

PENTA : Goga, Kantoraketti, Fabian, J00nas, Pengu

OrgLess : KS, Paraa, Ripz, Hungry, AceeZ

La préférence pour Coastline continua dans le troisième match de la soirée entre PENTA et Orgless; Ying, Mira, Zofia et Valkyrie étant les opérateurs bannis. Sans organisation esports, l'équipe bien nommée Orgless doit faire ses preuves à chaque match. Orgless a certainement eu le moins de chance sur l'ordre de leurs rencontres - ils rencontraient Millenium la veille dans un match nul très serré, leur laissant peu de temps pour se préparer à rencontrer une des meilleures équipes au monde.

PENTA pris rapidement la tête en remportant ses trois premières attaques, bien que remportant un round par un clutch à 1 vs 2 de Goga. Étonnamment, Pengu lutta dans ses entrées avec Buck, se faisant éliminer trois fois de suite en premier, en particulier lors du changement de munition avec le skeleton key.

OrgLess réussit à remporter un round avant la mi-temps et souhaitait en prendre un second dans le round suivant. Cependant, ce fût encore Goga qui brilla pour PENTA et démontra son habilité à fragger en clutchant le round encore dans une situation de 1 vs 2, ce qui permit à son équipe de mener 4-1. Pengu, en Smoke comme souvent, prit le relais dans le round suivant, en empêchant KS - son coéquipier par le passé - de gagner un 1 vs 2.

PENTA, pourtant proche de la victoire, ne put résister aux solides attaques d'OrgLess, qui dominèrent les 3 rounds suivants. Presque tous ces rounds peuvent être attribués à la performance individuelle de KS, qui créa une brèche dans la défense de PENTA et permit au reste d'OrgLess de s'y engouffrer. Menant encore 5-4, mais semblant avoir perdu tout momentum, PENTA réussit à faire le premier kill, ce qui les mit en confiance et leur permis de remporter les trois points du match. Malgré un bon démarrage, le round se termina sur une attaque intense de la part des Allemands, Goga brillant de nouveau en remportant un clutch pour son équipe. La performance générale de PENTA, bien qu'un peu fébrile, fut suffisante pour partager la première place du classement EU avec IDK.

 

Match 4 : Vitality 5 - 5 Chaos

Carte : Border

Vitality : RaFaLe, BiBoo, ZephiR, Spark, BriD

Supremacy : Renuilz, Secretly, sno0ken, Kripps, Redgroove

Le dernier match de la soirée termina la série de Coastline par Border. De façon similaire à PENTA, Vitality bannit Ying et Mira, tandis que Lion et Valkyrie furent exclus par Chaos.

Chaos démarra en attaque et réussit à planter le defuser avec toute leur équipe en vie et 4 membres restants pour Vitality, peut-être à cause d'une erreur de communication. Ils remportèrent également le round suivant sur le site Ventilation / Atelier.

À la mi-temps le score était de 3-2 en faveur de Chaos et tout semblait encore possible pour les 2 équipes. Vitality attaqua, à leur habitude, lentement et méthodiquement dans leur premier round d'attaque, si bien qu'il n'y avait aucun joueur éliminé dans les 30 dernières secondes. Cependant, Chaos était prêt à les retenir et contre-attaqua, les éliminant tous d'affilée en seulement dix secondes. Mené de deux rounds, le capitaine de Vitality Biboo, qui avait déjà démontré une bonne performance à ce moment du match, réussi à éliminer les 2 roamers dans la salle de sécurité (CCTV), puis se dirigea vers l'objectif et élimina le reste de ses opposants dans un ace impressionnant. Il continua dans le round suivant par un 3 kills, où son équipe planta le defuser avec encore 1 minute et 30 secondes restantes et tous les défenseurs en vie. En remportant ce round, Vitality réussit à égaler le score 4-4.

Avec une série d'attaques réussies, celle du round suivant fut plus dans l'habitude de Vitality. Avec dix secondes restantes et en bonne position pour prendre l'objectif, Vitality fut contrée par une bonne action de Redgroove en Echo et son Yokai drone.

Le dernier round fut un beau rapport de force entre les deux équipes, laissant Rafale de Vitality et Snooken de Chaos face à face déterminer l'issue du match. Avec le defuser planté, Snooken fut forcé de reprendre l'objectif, mais Rafale réussit à l'éliminer environ à la moitié du temps du defuser, le match se terminant alors sur une égalité.